Aller au contenu Aller au menu principal
Accéder au site de la Métropole de Lyon (nouvelle fenêtre)

Œuvre poétique de Guillaume Bottazzi à Lyon

© Guillaume Bottazzi - ADAGP Paris

Époque : XXIe siècle

Cet immeuble en forme de vague surplombe la Saône. Il est situé en face de la brasserie l'Ouest de Paul Bocuse.

Lyon 9ème

Ajouter à ma sélection
vendredi 18 septembre de 09h00 à 19h00
samedi 19 septembre de 09h00 à 19h00
lundi 21 septembre de 09h00 à 19h00
  • Visite libre
Cette création poétique bleue et vert émeraude de Guillaume Bottazzi est à découvrir ou à redécouvrir pendant les Journées Européennes du Patrimoine.
Elle est composée d'émaux sur verre et mesure 3,55 mètres de long.
Guillaume Bottazzi, engagé pour l’écosystème, crée ses œuvres à partir d’émaux. L’émail est une matière réduite en poudre composée de différents minéraux. L’artiste doit traduire en dimensions réelles ses esquisses avant de les transposer sur le verre. Les pigments sont ensuite déposés au pinceau, en suspension dans une huile volatile. C’est à la trempe du verre que se fait la fusion avec les émaux. Pour mémoire, l’artiste est fortement engagé pour l’environnement. C’est en mars 2011, au Japon, qu’il a risqué sa santé pour soutenir les victimes du tremblement de terre et du tsunami. Sur l’initiative du Musée International d’Art Miyanomori, l’artiste a été sollicité pour réaliser, sur le musée, la plus grande peinture du Pays du Soleil Levant. C’est juste après la catastrophe que l’artiste s’est lancé dans la réalisation de cette œuvre monumentale de 900 m². A l’heure de ce défi, personne ne savait mesurer les risques dus aux effets des radiations de la centrale nucléaire de Fukushima. A travers cette œuvre, le musée symbolisait le courage des Japonais et apportait au pays une forme d’optimisme. Aussi les entrées payantes de l’exposition des œuvres de l’artiste ont-elles permis de soutenir les victimes de la catastrophe. Ce projet a été vu par un milliard de personnes. La poétique des espaces publics met l’humain au cœur des préoccupations de l’artiste. Le public est invité à voyager et à rêver avec l’œuvre. Elle accompagne le passant dans sa vie de tous les jours ; il va la réinventer en fonction de son humeur, des saisons, et du moment où il l’observe. Cette création unique est affaire de sensibilité. Elle est conçue pour habiter un lieu de fréquentation spécifique. Réalisée à la main par l’auteur, elle possède un caractère propre à l’homme, comme le préconisait le philosophe Gaston Bachelard. La chaleur humaine est centrale, elle marque l’identité d’un lieu et l’adoucit. Site officiel de Guillaume Bottazzi : https://www.guillaume.bottazzi.org
4 personnes en même temps maximum.
Port du masque obligatoire.